Omer Nkamba et Manny Mashinda : s’unir pour bouter dehors, le système kabiliste

ob_72201d_kamba-et-mashinda-in-cheikfitanews-4Dans le cadre de l’émission « RD Congo 2015-2016 , le compte à rebours », nous avons reçu deux hommes politiques de deux générations : Omer Nkamba Kabwakantanda, Président du parti DPR , co-fondateur de l’UDPS et ancien secrétaire national aux relations extérieures de ce parti, et de l’autre, Manny Mashinda, chargé des communications du RCDN de Roger Lumbala, et architecte de réseaux informatiques.

Trois points ont été abordés :

  • Les manifestations de janvier 2015 contre la loi Boshab,
  • le calendrier général du processus électoral,
  • La problématique de la double nationalité pour les Congolais de sang, ayant adopté d’autres nationalités.

Beaucoup de points de convergence entre nos deux interlocuteurs : Le constat d’un bilan désastreux pour le régime finissant, La nécessité d’être vigilant car, même si monsieur Kabila ne peut plus se représenter, son clan tentera par tous les moyens de se cramponner au pouvoir. Et si les élections sont le plan A, il faudra avoir dans les manches un plan B. L’union faisant la force, les opposants sont dans l’obligation de s’unir et de se ranger derrière un seul candidat à la présidentielle : Tshisekedi devrait être ce candidat commun, d’abord parce que la victoire lui avait été volée en 2011, ensuite pour son charisme jamais égalisé.

Mais une fois le système Kabila balayé, des réajustements pourraient avoir lieu. Le message ainsi lancé aux opposants est celui-ci : mettre en veilleuse certaines ambitions souvent démesurées, le scrutin de 2011 devant servir de leçon. À moins que certains ne se disent opposants, que pour faciliter le travail au clan Kabila par des positions ambigües. Rater le rendez-vous de 2015-2016, serait condamner le Congo à la galère pour au moins 25 ans.

Bruxelles, le 17 mars 2015

Cheik FITA

Laisser un commentaire