Amnesty International, FIDH, 11.11.11 et CNCD devant l’ambassade de la RD C et aux affaires étrangères belges

ob_19c375_amnesty-fidh-11-11-11-cncd-cheikfitanLes plateformes internationales Amnesty International, FIDH, 11.11.11 et CNCD ont organisé le mardi 31 mars 2015 à partir de 14h15, un sit-in devant l’ambassade de la RD Congo à Bruxelles afin de dénoncer l’arrestation et la détention en RD Congo des activistes de la société civile « Filimbi » et « Lucha » ainsi d’autres détenus politiques comme Christopher Ngoyi Mutamba, Diomi Ndongala, Vano Kiboko, Jean-Claude Muyambo, Ewanga, le journaliste Mike.

Un certain nombre de Congolais se sont joints au mouvement.

Habitués à faire pression par des rapports, ces plateformes ont décidé de descendre dans la rue compte tenu de la gravité de la situation de tous ces détenus en RD Congo : soit à la prison de Makala, soit à des lieux auxquels les avocats n’ont pas accès, souvent dans des conditions inhumaines.

Après le sit-in devant l’ambassade de la RD Congo, les manifestants ont marché jusqu’au ministère belge des affaires étrangères où, par mégaphone, devant les fenêtres du ministère, ils ont dénoncé les dérives du régime de Kinshasa.

Les responsables de ces plateformes ont ensuite étaient conduits auprès du cabinet du ministre des affaires étrangères afin de livrer leur message : « Que le gouvernement belge interpelle sans faux-fuyant le gouvernement de Kinshasa » afin qu’il libère ces activistes des droits de l’homme qui n’ont fait qu’user d’un de leurs droits reconnus par la constitution congolaise : la liberté d’expression.

L’audience a duré près de deux heures.

Bruxelles, le 31 mars 2015

Laisser un commentaire