Bruxelles, Alexis Thambwe Mwamba à la porte de la prison?

Où est Thambwe Mwamba, ministre congolais de la justice,a-t-il été interpellé ou arrêté ? S’il est en Belgique, lui est-il interdit de quitter le Royaume ?

D’innombrables appels de ce genre tant du Congo que d’ici nous sont parvenus ces dernières 24 heures.

Conséquence ? Il y a eu une grande affluence le jeudi 15 juin 2017 au bureau belge de la FIDH à Bruxelles pour la conférence de presse sur ce qu’il est désormais convenu d’appeler « L’affaire Thambwe Mwamba ».

Une plainte a été déposée à Bruxelles contre monsieur Alexis Thambwe Mwamba, plainte jugée recevable par un juge d’instruction belge.

À l’origine de cette plainte ?Un avion civil qui avait été abattu près de Kindu en 1998 par le mouvement rebelle RCD/Goma. Thambwe Mwamba alors haut cadre de ce mouvement rebelle s’était répandu en déclarations dans les médias dont la RFI. Thambwe Mwamba affirmait que leur mouvement avait abattu un avion civil qui selon eux transportait des militaires du pouvoir d’alors.

Affirmation qui fut par la suite taillée en pièces et par la compagnie propriétaire de l’avion, et par les membres de famille des victimes mortes dans cet attentat.

Quatre orateurs se sont succédé pour expliquer le dossier: Paul Nsapu Secrétaire Général de la FIDH, Dr Kalombo Stanislas de l’asbl APRODEC, Oscar Rachidi de la Ligue Congolais contre la corruption et la fraude, et enfin Me Alexis Deswaef , avocat des victimes, sous la modération de Zadain Kasongo.

Le premier à prendre la parole a été Paul Nsapu de la FIDH qui a rappelé les objectifs de la FIDH qui sont de défendre les droits de l’Homme, le combat pour le rétablissement des droits de toute personne lésée quitte à aller en justice.

L’avocat des plaignants, Me Alexis Deswaef a déclaré que la plainte avait été déposée le 16 mai 2017 et jugée recevable. La machine judiciaire s’est donc désormais mise en marche jusqu’à la clôture du dossier.

Monsieur Thambwe Mwamba ayant un titre de séjour illimité en Belgique depuis 1998, la justice belge peut le poursuivre.

Quels sont les faits reprochés à Thambwe Mwamba ?

Des faits très graves : Crimes contre l’humanité, crimes de guerre…

Quant à monsieur Oscar Rachidi Akida, il a confirmé que dans l’avion abattu par le RCD.Goma en 1998, il y avait des civils qui fuyaient Kindu à cause de la guerre

Enfin monsieur Benjamin Stanislas Kalombo a rappelé que les crimes dont on accuse monsieur Thambwe Mwamba étaient imprescriptibles.

Et la suite ?

Monsieur Thambwe Mwamba n’est pas encore arrêté. Le juge d’instruction a commencé son travail. Monsieur Thambwe Mwamba devra être entendu.

L’avocat des victimes a tenu a calmer les ardeurs. « Il faut laisser le temps au temps, le temps de la justice n’est pas le temps journalistique ».

En conclusion ?

Lors de son interview avec l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, Me Alexis Deswaef l’avocat des victimes a lâché cette phrase: « si cette plainte avait zéro chance de succès, j’aurais donné un avis négatif »

Comprenne qui pourra !

Bruxelles, le 15 juin 2017

Cheik FITA

Laisser un commentaire