Droits de l’Homme en RD Congo : auditions en sous-commission au Parlement européen

Jeudi 26 avril 2018 de 11h15 à 12h30 a eu lieu au Parlement Européen à Bruxelles, en sous-commission des Droits de l’homme une audition sur la situation des droits de l’homme en RD Congo, et en particulier dans le grand Kasaï.

  • A huit mois des élections en RD Congo dont la présidentielle à laquelle est exclu monsieur Joseph Kabila le Président sortant,
  • Au vu des manœuvres de tout genre de la part du clan Kabila pour retarder ou empêcher la tenue des élections,
  • Au vu de la tension que la période électorale suscitera,
  • Au vu de l’absence de signal fort de la part du Président Kabila de céder le fauteuil présidentiel,

Il est logique que l’Union Européenne cherche à anticiper. D’où l’importance de cette audition qui facilitera         la rédaction des recommandations à l’intention de la plénière du parlement européen pour des résolutions, voire des sanctions.

Sont intervenus :

  • M. Abdoul Aziz Thioye, Directeur du Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme (UNJHRO), Représentant du Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, MONUSCO-HQ (par vidéoconférence depuis Kinshasa) sur la situation générale des droits de l’homme dans le pays,
  • Mme Modi Ntambwe, présidente de la Fédération des associations africaines de Flandre, sur les violences sexuelles et sexistes et sur les moyens de mieux protéger les droits de l’homme et de mettre fin aux conflits et à la violence,
  • M. Paul Nsapu Mukulu, Secrétaire général pour l’Afrique de la Fédération internationale des droits de l’homme, sur les violations des libertés fondamentales et des libertés civiles dans le contexte des élections dont la présidentielle, prévues en décembre de cette année,
  • M. Bart Ouvry, Ambassadeur et chef de Délégation de l’Union Européenne en RD Congo.

Les observations finales ont été faites par   M. Pier Antonio Panzeri, président de la sous-commission des droits de l’homme et de Mme Michèle Rivasi, première vice-présidente de la délégation à l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE.

A l’issue de l’audition, l’Info en Ligne des Congolais de Belgique a recueilli les avis de Madame Modi Ntambwe et de Mr. Paul Nsapu qui avaient été conviés à cette audition.

ci-dessous la vidéo de cette interview.

Bruxelles, le 26 avril 2018

Cheik FITA

Laisser un commentaire