François Mwamba :«Il reste possible qu’on en finisse avec le Président Kabila avant le 31.12.2017.»

D’ici le 31 décembre 2017, Joseph Kabila cédera-t-il ou pas le fauteuil présidentiel en RD Congo ?

Pour François Mwamba Tshishimbi : «Il reste possible qu’on en finisse avec le Président Kabila avant le 31 décembre 2017.»

Le Président de l’ ADR, a fait cette déclaration lors de l’émission « Congo-Kinshasa vu de Bruxelles » animée par Baudouin Amba Wetshi de congoindependant.com et Cheik Fita de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique, émission réalisée par Gérard Kanabasawo.

L’ADR, Alliance pour le Développement et la  République, parti de François Mwamba, fait actuellement partie d’une des plates-formes du « Rassemblement » des forces politiques et sociales acquises au changement en RD Congo.

François Mwamba fut Représentant de l’UDPS en France, secrétaire Général du MLC de Jean-Pierre Bemba. Il fut plusieurs fois ministre, il a été député national de 2006 à 2011, et enfin coordinateur du Mécanisme National de Suivi (MNS) chargé d’accompagner et de superviser la mise en œuvre des engagements nationaux souscrits par la RDC aux termes de l’Accord Cadre d’Addis Abeba. jusque juillet 2016.

Lors de l’émission, monsieur François Mwamba a livré sa lecture de l’actualité congolaise du moment :

– Les conditions pour que les élections se tiennent dans les délais afin que fin décembre 2017, il y ait alternance à la tête du pays,

– Le rapport de force entre le clan Kabila et le « Rassemblement »,

– La volonté affichée du Président Joseph Kabila de ne pas quitter le pouvoir,

– Le prochain conclave du « Rassemblement » à Kinshasa en vue de donner les directives à la population dans le cadre de l’application de l’article 64 de la constitution,

– L’obligation qu’a le clan Kabila de céder au « Rassemblement » la primature et la direction du CNSA, Conseil National du Suivi de l’Accord.

Y aura-t-il des élections en RD Congo d’ici fin 2017 ?

Pour François Mwamba, Oui, c’est encore possible.

Joseph Kabila restera-t-il au pouvoir ?

« Oui jusqu’à la fin de 2017 s’il se plie aux prescrits de l’Accord de la Saint-Sylvestre…. »

« … Mais s’il s’obstine à détricoter l’Accord, le Peuple congolais sera en devoir d’appliquer l’article 64 de la constitution. »

Voilà qui est clair.

Bruxelles, le 6 mai 2017

Cheik FITA

Laisser un commentaire