Kin Kiey Mulumba Sur France 24, modifier la constitution pour Kabila

ob_9f6b17_min-kkm1188Invité sur France 24, au journal du soir le mercredi 12 août 2015, monsieur Kin Kiey Mulumba, dernier ministre de l’information du Maréchal Mobutu et ministre des relations avec le parlement du régime de monsieur Joseph Kabila a plaidé pour une modification de la constitution afin qu’il y ait en RD Congo des grands électeurs pouvant élire le Président… Sous-entendu, Joseph Kabila.

Selon lui, « la RD Congo a besoin de Kabila. ». Et d’ajouter : « Pourquoi des députés peuvent être réélus indéfiniment et pas le président de la république ? »

Cette prestation médiatique de Kin Kiey Mulumba est un signe avant coureur des actions à venir conçues par Joseph Kabila et les siens pour la confiscation du pouvoir.

Ainsi, les déclarations de monsieur Kin Kiey doivent être mises en relation avec d’autre actions d’envergure dont une, déjà mise en marche par les kabilistes : l’imposition à la CENI, commission électorale nationale indépendante,  de l’organisation en septembre-octobre 2015, d’un simulacre d’élections des gouverneurs des nouvelles provinces par des députés provinciaux dont le mandat a déjà expiré depuis 2012.

Les pièces du puzzle se mettent progressivement en place : le clan Kabila a décidé de défier le peuple afin de rester au pouvoir par tous les moyens.

Pour les partis d’opposition, ceci est un signal pour démarrer illico presto, la mobilisation tout azimut de la population afin d’arrêter la machine de la première action en vue, de confiscation du pouvoir par le clan Kabila : le parachutage programmé de pseudo-gouverneurs de nouvelles provinces grâce à la traitrise des députés provinciaux hors mandats.

La mouvance kabiliste est en plein concours d’imaginations pour trouver une astuce visant à permettre à leur « Raïs » de rester à la tête du pays au delà de la date buttoir du 19 décembre 201, même s’il faut mettre le pays à feu et à sang.

Par la bouche de Kin Kiey Mulumba, les kabilistes viennent de bouter le feu à la maison RD Congo.

Le voyage de monsieur Kin Kiey à Paris et son passage sur France 24 n’était pas gratuit.

Bruxelles, le 13 août 2015

Cheik FITA

photo: lesoftonline

Laisser un commentaire