Les bégaiements de Corneille Nangaa sur TV 5

Les médias sont comme un couteau à double tranchant: Ou tu coupes avec, ou ils te coupent. Corneille Nangaa Président de la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante de la RD Congo en a fait une amère expérience le dimanche 9 juillet 2017 sur TV 5.

Il a été littéralement saucissonné par la journaliste qui le recevait. Un oral dont sieur Nangaa se souviendra toute sa vie. Un véritable bide.

À l’instar des autres fusibles de Joseph Kabila avant lui comme Lambert Mende ou Thambwe Mwamba, Corneille Nangaa devait rendre compte à l’opinion du sérieux de son job, et défendre son bifteck.

Aux questions directes de la journaliste telles des uppercuts qui nécessitent une réplique immédiate, une réponse par oui ou par non, que des bégaiements, que des balbutiements, que des réponses évasives.

Et le regard du bonhomme? Fuyant, incapable de fixer la caméra !

Il a dû transpirer dans ses frocs durant les six longues minutes qu’aura duré l’interview.

Rien à voir avec les prestations arrogantes du monsieur sur la RTNC, la télévision nationale congolaise, quand il regarde avec mépris les journalistes.

Le pauvre bougre pouvait-il faire mieux, conscient qu’il n’était qu’un pantin au service d’une cause perdue?

Bruxelles, le 10 juillet 2017

Cheik FITA

Laisser un commentaire