Lettre ouverte à Western Union : taxe de 1500 FC imposée aux clients congolais. Pourquoi?

Messieurs,

La rédaction de l’Info en Ligne des Congolais de Belgique a été informée de l’instauration en RD Congo d’une taxe de 1.500 francs congolais, retenue à la source lors du retrait de l’argent qu’envoit la grande communauté congolaise de la diaspora tous les jours. 1500 FC c’est environ 1 dollar.

La photo d’illustration de l’article est explicite.

Ainsi, la personne à qui l’on envoie 100 dollars, recevra 99 dollars.

Or quand quelqu’un envoie de l’argent au pays,  il paie tous les frais.

L’argent envoyé, est fonction des besoins de la personne qui reçoit, à un dollar près.

Et les personnes à qui l’on envoie l’argent sont tellement nécessiteuses que leur piquer même un dollar est d’une grande méchanceté.

Ne serait-il pas logique que cette nouvelle taxe soit incluse dans les frais payés par ceux qui vivent à l’étranger et qui ont plus de moyens ?

Nous osons aussi croire que l’on n’est pas en présence d’une arnaque comme il s’en crée depuis un temps en RD Congo.

Tenez, selon un petit calcul réalisé sur bases de données de terrain :

cette opération aurait été initiée par un de vos partenaires, la CFC, Compagnie Financière du Congo.

La CFC a au moins 50 agences à Kinshasa.

Si chaque agence réalise 100 opérations par jour, cela donne pour elle une recette d’un minimum de 5.000 dollars par jour, et 150.000 dollars par mois. Cela, rien que pour Kinshasa.

Que dire de toutes les agences à travers toute la République ?

Par cette lettre ouverte, l’Info en Ligne des Congolais de Belgique souhaite que Western Union rassure la grande diaspora congolaise qui envoie des centaines de millions de dollars par an, que cette taxe est justifiée, utile, transparente et a eu l’aval de la direction générale de l’entreprise.

Bruxelles, le 28 septembre 2017

Cheik FITA

Laisser un commentaire