Présidentielle, Nangaa et la CENI prolongent le bail de Kabila jusque janvier 2019

Dimanche 5 novembre 2017, dans une longue communication lue cahin-caha  par son porte-parole à la télévision nationale, la CENI, Commission Électorale Nationale Indépendante,  a annoncé l’organisation des élections le 23 décembre 2018, soit dans treize mois.

Mais la proclamation des résultats ainsi que la passation de pouvoir est prévue pour le 12 janvier 2019.

Ainsi, la CENI a décidé de prolonger le bail de Joseph Kabila au Palais de la Nation jusque janvier 2019.

Pour mieux noyer le poisson, le porte-parole de la CENI  a mélangé tous les scrutins, des locales à la présidentielle. Le tout allant jusque 2020.

Dans la logique, c’est depuis 2012, au lendemain de la présidentielle de 2011, que la CENI aurait dû préparer le calendrier électorale pour 2016.

A se poser la question: que faisait la CENI entre 2012 et 2016 pour se réveiller subitement aujourd’hui?

Deux inconnues existent face à cette annonce:

– De quelle légalité et de quelle légitimité Kabila et tout son clan se prévaudront-ils après le 31 décembre 2017, fin de la petite transition issue des accords de la Saint-Sylvestre, du seul communiqué de la CENI?

-Quelle sera la réaction de l’opposition et de la société civile qui voudraient qu’après le 31 décembre 2017, il y ait une transition sans Joseph Kabila?

Bruxelles, le 5 décembre 2017

Cheik FITA

Lien pour consulter le calendrier complet: http://www.cheikfitanews.net/2017/11/document-le-calendrier-electoral-publie-par-la-ceni.html

Laisser un commentaire