Saïdi Wa Mbaka, nous devons pousser J. Kabila vers la sortie

Reçu dans l’émission « Congo-Kinshasa vu de Bruxelles » du 3 mars 2018 par Baudouin Amba Wetshi et Cheik Fita, Saidi Wa Mbaka, Président du parti politique congolais CMP a affirmé que Joseph Kabila le Président hors mandat ne veut pas quitter le pouvoir, il faut le pousser vers la sortie.

Y aura-t-il élections en décembre 2018 ?

Saïdi Wa Mbaka est sceptique. Il pense que Joseph Kabila multipliera les manœuvres pour que les élections n’aient pas lieu.

Alors, comment faire partir Joseph Kabila du pouvoir ?

Là monsieur Saïdi est quelque peu embarrassé. « Il faut continuer la pression ».

Comment continuer la pression au moment où l’opposition est un peu aphone ces derniers temps, laissant l’initiative à la société civile, et plus particulièrement à l’église?

Saïdi reconnaît que l’opposition congolaise traverse momentanément un passage à vide, suite à la disparition d’Étienne Tshisekedi dont le très fort leadership était fédérateur.

Joseph Kabila a profité de cette disparition pour débaucher quelques opposants sans personnalité ou cupides.

Concrètement, comment s’y prendre ?

Pour Saïdi, le peuple doit davantage être mobilisé jusqu’à réussir à mettre des millions de personnes dans la rue.

Saïdi Wa Mbaka était rentré au Congo au lendemain de l’arrivée de l’AFDL au pouvoir, dans la dynamique générale de la diaspora congolaise qui voulait apporter sa contribution au ré-décollage du pays. Six mois après des services rendus à l’OBMA, office des biens mal acquis, Saidi rentrera en Belgique impayé et déçu par l’amateurisme des nouveaux venus au pouvoir.

De Mzee Kabila et Joseph Kabila, qui a la médaille en bois ?

« Joseph Kabila ! » … « En dix-sept ans, il n’a même pas construit une seule autoroute par exemple. »

Y a-t-il espoir pour le peuple congolais ?

« Oui répond Saïdi. » Nous n’avons pas le choix.

Bruxelles, le 4 mars 2018

Cheik FITA

Laisser un commentaire