Scandale immobilier : le building de la Gécamines à Bruxelles mis en vente publique

building-gecamines-bruxelles-in-cheikfLe jeudi 13 août 2015, au hasard d’une conversation, un agent immobilier a informé monsieur Rigobert Kuta président du Pareso que le building à Bruxelles de la Gécamines, la générale congolaise des carrières et des mines était mis en vente publique.  Sachant que son interlocuteur était un homme politique, l’agent immobilier d’origine congolaise en  a profité pour dire tout le mal qu’il pensait des politiciens congolais.

Ne voulant pas être mis dans le même panier que ceux des politiciens qui « gèrent » actuellement le pays et bradent le patrimoine national, monsieur Rigobert Kuta, nous a emmené sur les lieux : au 30-32, boulevard du Souverain dans la commune de Watermael-Boitsfort, afin de s’assurer que l’information de l’agent immobilier était vraie ou fausse, et prendre position par rapport à la situation.

Arrivés sur la place, l’évidence s’est imposée : Oui, un grand panneau bien visible était planté devant l’imposant immeuble de cinq étages, un rez-de-chaussée, deux sous-sols  « Vente publique ».

Comment l’état congolais, propriétaire de la Gécamines en est-il arrivé là ? Quelles sont les dettes de la Gécamines ou de l’état qui ont conduit à pareille situation ? Où va tout l’argent des mines du Katanga ? Un million de tonnes exportées en 2014 ! Et toutes ces petites sociétés minières, n’exploitent-elles pas les concessions minières de la Gécamines ? Paient-elles leurs redevances ? A qui ? Le building est-il définitivement perdu pour la RD Congo ?

C’est ce que monsieur Rigobert Kuta a essayé de nous expliquer dans l’interview ci-dessous.

Pour lui, c’est sans plus ni moins une preuve d’irresponsabilité de la part du régime en place. Ensuite, dans tous les cas, en tant que congolais, voir un immeuble de cette valeur, patrimoine national, vendu aux enchères, cela révolte.

 

Bruxelles, le 14 août 2015

Cheik FITA

Laisser un commentaire